Biscuit

Charlotte et Martin se sont rencontrés à l’école, l’une en céramique l’autre en design industriel, le hasard des couloirs à fait le reste. Après leur sortie, ils montent tous les deux une activité indépendante: Charlotte lance l’atelier Quartz Ceramics Brussels avec une amie et Martin fait de même en démarrant un collectif de design et d’ingénierie nommé Leonar.

Mais l’envie de travailler à deux se fait sentir et c’est ainsi que Charlotte et Martin entament une réflexion sur le fond de leur collaboration.

Ils savent tous les deux que réussir à installer son activité en tant qu’artisan est un vrai défi, l’industrie ayant la main-mise sur la quasi totalité des biens, elle ne laisse que peu de place aux petites mains. En rationalisant et uniformisant la plupart des procédés, le système industriel permet de compresser au maximum le temps nécessaire à la production d’un objet et ainsi compresser son prix.

Face à un tel adversaire, l’artisan n’a guère le choix, il doit marquer sa différence en insistant sur l’objet unique, réalisé grâce à un savoir faire précieux et ancestral (mais souvent long et laborieux).

Biscuit est un studio composé d’une céramiste et d’un designer industriel, la rencontre de ces deux professions permet d’aborder ces processus artisanaux sous un angle nouveau. A l’heure du tout-numérique, Biscuit se pose une question essentielle : qu’est-ce qu’un artisan aujourd’hui?

Biscuit explore les outils qu’offrent les nouvelles technologies et les intègre, si nécessaire, à son processus de création. Ainsi, l’outils numérique trouve sa place au sein même de l’Artisanat et plutôt que de lui faire concurrence, il lui donne un second souffle.